Publié le 25/04/2018

Sculpturoscope. La Vierge à l’Enfant, du réel au virtuel

Du 25 mai au 10 septembre 2018

Vierge à l’Enfant, terre- cuite, château-musée de Blois

Grâce aux technologies numériques les plus innovantes, cette exposition-laboratoire propose de mieux regarder, manipuler, lire et comprendre la sculpture.

Le parcours de visite s’articule autour de trois statues de Vierge à l’Enfant, un thème emblématique de la Renaissance en Val de Loire. Objets de dévotion avant d’être des oeuvres d’art, elles ont été créées dans l’entourage de Michel Colombe, artiste majeur à Tours entre la fin du XVe et le début du XVIe siècles.
L’exposition s’attache à présenter la matérialité de ces oeuvres sculptées dans différents matériaux, et dont certaines étaient peintes.

Pour chacune d’entre elles, des interfaces numériques ont été spécifiquement développées. Les objets 3D, virtuels ou imprimés, ne se substituent pas aux oeuvres originales ; au contraire, ils sont destinés à en permettre une analyse plus poussée. Une démarche interactive est proposée aux visiteurs : ils peuvent tester plusieurs applications et manipuler des objets 3D, observer la surface des sculptures, pénétrer à l’intérieur, compléter virtuellement les parties manquantes, comparer des oeuvres conservées à plusieurs kilomètres de distance, explorer les différentes phases de leur histoire, isoler et analyser des détails...

L’exposition permet ainsi d’expérimenter diverses approches sensibles de la sculpture, par le toucher, la vue et l’ouïe, afin de comprendre chaque oeuvre dans sa singularité comme dans le contexte d’une série, grâce à des dispositifs numériques pédagogiques et ludiques.
Une introduction présente l’histoire du projet de recherche ainsi que les machines utilisées (scanners 3D, objets imprimés, tests,etc.).

La scénographie permet de découvrir les trois sculptures de Vierge à l’Enfant dans trois salles successives. La Vierge à l’Enfant d’Ivoy-le-Pré, la grande Vierge à l’Enfant du couvent des Carmes, dont les fragments ont été découverts dans les années 1960 à l’occasion des fouilles préalables à la construction de la faculté des Lettres de Tours (site des Tanneurs) et enfin la Vierge à l’Enfant en terre-cuite du château-musée de Blois.
La 3D permet également de convoquer virtuellement des œuvres non présentes dans l’exposition, dont deux grandes statues conservées au Louvre, la Vierge à l’Enfant d’Écouen et la Vierge à l’Enfant d’Olivet.
À partir de cette expérience de visite inédite, l’exposition propose aux visiteurs d’enrichir leur regard et d’appréhender autrement les sculptures exposées dans un musée, dans une église ou dans la ville.

Cette exposition est le fruit d’un projet de recherche, Sculpture 3D, financé par la Région Centre-Val de Loire. Pendant trois ans, des historiens de l’art du Centre d’études supérieures de la Renaissance (Université de Tours, CNRS, Ministère de la Culture) et des chercheurs en informatique du Laboratoire d’Informatique Fondamentale et Appliquée de Tours ont développé des outils numériques pour l’étude, l’enseignement et la valorisation du patrimoine sculpté de la Renaissance de la région Centre-Val de Loire.

Inauguration le jeudi 24 mai 2018 à 18h30

Renseignements

Musée des Beaux-Arts de Tours
18, place François Sicard
37000 Tours

Tel : 02 47 05 68 73
Fax : 02 47 05 38 91

Site internet

Site des Amis du musée

Page Facebook

Contacter par courriel

Voir la fiche du musée

Toutes les dates

  • Du 25 mai au 10 septembre 2018
Toutes les dates Masquer les dates