Publié le 14/11/2016

La Comédie-Française au théâtre aux armées Souvenirs du front

Du 17 septembre 2016 au 15 janvier 2017

Programme de Guy Arnoux, Le Théâtre aux Armées de la République © Comédie-Française

La guerre déclarée en 1914 s’enlisait dans un combat de tranchées, dont l’horreur n’avait pas encore ému les Parisiens.

Les théâtres, un temps fermés, avaient rouvert sporadiquement et les spectacles, si patriotiques qu’ils fussent, ne donnaient qu’une lointaine idée de ce qui se passait réellement à deux ou trois cents kilomètres de la capitale. On commença par donner des représentations en hommage, puis au bénéfice de ceux qui étaient engagés dans la bataille. Sur le front même, les soldats organisaient entre eux des soirées récréatives, utilisant, pour l’amusement du plus grand nombre, les talents de quelques-uns de leurs camarades. Emile Fabre, nommé administrateur général de la Comédie-Française en remplacement d’Albert Carré, mobilisé, eut l’idée, se souvenant du Théâtre du Maréchal de Saxe qui, au XVIIIe siècle, divertissait les troupes aux abords des champs de bataille, de créer un Théâtre aux Armées. N’y participeraient que des volontaires, issus de tous les milieux du spectacle ; ils tourneraient dans les cantonnements et les hôpitaux proches du front. Une fois la routine installée, des habitués constituèrent des troupes hétéroclites mais enthousiastes.

Plus de 300 artistes participèrent ainsi à près de 1200 représentations. De nombreux documents témoignent de cette aventure singulière : articles de presse, photographies, dessins, programmes et menus, lettres et poèmes, et surtout les journaux intimes de quelques comédiennes, dans leur émouvante compassion. Ce fonds, d’une richesse extrême et d’une touchante authenticité, mérite, en ces années de commémoration de celle qui fut baptisée « la Grande guerre », d’évoquer, dans un dépaysement total, cette petite épopée qui vit les histrions parisiens risquer leur vie et leur santé pour aller distraire pendant quelques heures ceux qui vivaient l’enfer au quotidien.

Renseignements

Centre Charles Péguy
11, rue du Tabour
45000 Orléans

Tel : 02 38 53 20 23

Site internet

Contacter par courriel

Voir la fiche du musée

Toutes les dates

  • Du 17 septembre 2016 au 15 janvier 2017
Toutes les dates Masquer les dates