Publié le 01/06/2018

Bram van Velde Lithographies

Du 8 juin au 30 décembre 2018

Bram van Velde Lithographies

Le musée de l’Hospice Saint-Roch présente, du 9 juin au 30 décembre 2018, les 110 lithographies de Bram van Velde (1895-1981) entrées dans les collections du musée d’Issoudun grâce au don de Rainer Michael Mason en 2015.

Ce don a été fait en mémoire de Catherine Putman, créatrice de la galerie éponyme, disparue en 2009.

Né le 19 octobre 1895 à Zoeterwoude près de Leyde aux Pays-Bas, Abraham Gerardus van Velde, dit Bram van Velde, est un peintre néerlandais mort en France, à Grimaud, le 28 décembre 1981, laissant un vaste oeuvre lithographié. Entré comme apprenti dans la firme de peinture et de décoration Schaijk & Kramers à La Haye dès l'âge de 12 ans, il est encouragé par ses patrons, Eduard et son fils Wijnand Kramers, collectionneurs avisés et amateurs d'art sensibles. Ils deviendront ses premiers mécènes jusqu'en 1934. Bram van Velde quitte les Pays-Bas en 1922 pour Worpswede, dans le nord de l’Allemagne. En 1924 il s'installe à Belleville, aux portes de Paris, exposant ses oeuvres en Allemagne, marchant jusqu'à Chartres en compagnie d'Otto Freundlich, regardant les travaux de Matisse et Picasso. La crise de 1929 le pousse à quitter la France pour la Corse puis pour l'Espagne avec sa femme Lilly, qui va mourir en 1936, au moment où éclate la guerre civile. Bram van Velde revient alors à Paris chez son frère Geer où il rencontra Samuel Beckett, qui deviendra son ami. La période de la guerre et de l’après-guerre est très difficile pour l'artiste confronté à des échecs commerciaux à chacune de ses expositions, à Paris ou à New York. Sa nouvelle compagne, Marthe, meurt accidentellement en 1958 à Paris. Cette même année, à Berne, Franz Meyer organise à la Kunsthalle la première exposition rétrospective consacrée à l'oeuvre de Bram van Velde dans un musée. Le rythme de ses expositions s'affirme avec une véritable reconnaissance à partir du début des années 1960. Vivant entre Paris et Genève, Bram van Velde poursuit son travail et les expositions, recevant des hommages nombreux aussi bien en France qu'en Suisse. Mort à Grimaud, près de Saint-Tropez, le 28 décembre 1981, il repose à Arles auprès de son ami et soutien Jacques Putman (décédé en 1994).

Inauguration le 8 juin 2018 à 18h

Renseignements

Musée de l'hospice Saint-Roch
Rue de l'hospice Saint-Roch - BP150
36105 Issoudun Cedex

Tel : 02 54 21 01 76
Fax : 02 54 21 88 56

Site internet

Contacter par courriel

Voir la fiche du musée

Toutes les dates

  • Du 8 juin au 30 décembre 2018
Toutes les dates Masquer les dates