Archives

Dans cette rubrique, parcourez les archives des expositions des musées de la région Centre qui traduisent la grande richesse de la programmation de ces lieux de culture.


Publié le 01/01/2018

Péguy sportif ou la naissance du sport pour tous

Du 20 janvier au 24 mars 2018
Centre Charles Péguy Orléans (45)

Après la guerre de 1870, le sport s’implante et s’institutionnalise en France. Marchons sur les pas de Charles Péguy, du jeune lycéen fondateur de l’Union Sportive du Lycée d’Orléans en 1891 à l’écrivain reconnu, nommé Président d’honneur et capitaine du Club Sportif de la Jeunesse Littéraire, fondé par Alain-Fournier en 1913. Promenons-nous dans cette [...]

Publié le 03/07/2017

Visions de corps Olivier Valsecchi, Gabriele Viertel Exposition photographique

Du 13 juillet au 9 septembre 2017
Centre Charles Péguy Orléans (45)

Tourné depuis 2015 vers la photographie, Le Centre Charles Péguy inaugure un nouveau cycle d’expositions estivales, dans un climat plus léger propice aux émotions. Dans un format carré, comme une petite fenêtre, les photographes invités livrent en face à face leur vision d’un sujet. 2017 confrontera le regard que portent sur le corps Gabriele Viertel, ancien [...]

Publié le 03/02/2017

Charles Péguy dessinateur feuilles de jeunesse sorties des réserves

Du 4 février au 25 mars 2017
Centre Charles Péguy Orléans (45)

S’il n’a jamais eu de production graphique, Charles Péguy, comme tout enfant, a usé de son crayon ou du pinceau d’abord pour remplir des pages de motifs, dessinés ou peints à l’aquarelle, avant de se tourner vers l’exercice plus ardu des cartes de géographie, probablement tracées à l’adolescence. Conservées au Centre Charles Péguy grâce au don des descendants [...]

Publié le 14/11/2016

La Comédie-Française au théâtre aux armées Souvenirs du front

Du 17 septembre 2016 au 15 janvier 2017
Centre Charles Péguy Orléans (45)

La guerre déclarée en 1914 s’enlisait dans un combat de tranchées, dont l’horreur n’avait pas encore ému les Parisiens. Les théâtres, un temps fermés, avaient rouvert sporadiquement et les spectacles, si patriotiques qu’ils fussent, ne donnaient qu’une lointaine idée de ce qui se passait réellement à deux ou trois cents kilomètres de la capitale. On commença [...]