Visite guidée Publié le 17/11/2015

L’Adoration des bergers de Carle Van Loo

Le dimanche 13 décembre 2015 à 15h30

L’Adoration des bergers de Carle Van Loo

Visite commentée carte Muse (chaque deuxième dimanche du mois pour les détenteurs de la carte et leurs accompagnants) :

Adoration des Bergers, Charles-André dit Carle VANLOO, Huile sur toile, 66.1 X 55 cm, Inv. 49.7.6

Carle Vanloo, né à Nice en 1705, appartient à une lignée d’artistes originaires des environs de Bruges installés dans le sud de la France au XVIIème siècle. Reçu premier prix de l’Académie de Peinture, il séjourne en Italie auprès de son frère Jean-Baptiste afin de parfaire son éducation artistique. Il s’installe en 1834 à Paris, où il est reçu l’année suivante à l’Académie pour en devenir directeur en 1763, deux ans avant sa mort. Son œuvre présente une grande variété de sujets et l’évolution de son style est marquée par des changements fréquents mais à contrario, avec une constante facilité du trait et de la composition alliant vigueur et élégance. Rival de François Boucher, Carle Van Loo fait partie de la génération des peintres comme Natoire et Trémolières qui dominent l'art français au milieu du XVIIIème s.

En relation avec Noël, célébré bien au-delà du rite Chrétien, voici une Adoration des bergers. Le sujet est issu de l’Evangile selon Saint Luc « Les bergers accoururent à la hâte et trouvèrent Marie et Joseph avec l’Enfant couché dans la crèche » Dans l’iconographie chrétienne, ce thème apparait aux environs du XVème s.

La composition réunit dans l’étable, suggérée par quelques planches dans la partie droite, l’enfant Jésus au centre sur les genoux de sa mère, au dessus trois anges, annonciateurs de la venue du Sauveur, Saint Joseph à l’arrière plan et les trois bergers sur la gauche admirant le nouveau-né en cette nuit de Noël.

Vanloo sait capter l’attention sur le nouveau né qui semble irradier d’une lumière surnaturelle le visage de la mère et de manière plus atténuée ceux des autres personnages. La finesse du traitement tel le visage de Marie et les drapés des personnages fait que ce tableau est un exemple de style et d’élégance de la peinture française au XVIIIème siècle. Cette œuvre majeure de la peinture religieuse de cette époque est entrée dans les collections du musée des Beaux-arts par une donation de la comtesse de Cossé en 1949.

 

Renseignements

Musée des beaux-arts de Chartres
29, cloître Notre-Dame
28000 Chartres

Tel : 02 37 90 45 80
Fax : 02 37 90 45 90

Site internet

Site des Amis du musée

Contacter par courriel

Voir la fiche du musée

Toutes les dates

  • Le 13 décembre 2015 à 15:30
Toutes les dates Masquer les dates